Dans un Regard, dans un Sourire...

23 septembre 2007

Bloguons utiles: un post pour les jeunes détenus et l'AACRPE

Ils sont là parce que d’une façon ou d’une autre, ils ont enfreint la loi. Ils écopent de peines lourdes, et subissent l’enfermement pour des durées qui dépassent presque leurs âges. Un petit larcin, un vol à l’arrachée, un pétard fumé en pleine rue.
Les verdicts tombent sans compassion, leurs plus belles années volent en éclat, souvent pour des méfaits qui ne les auraient sans doute jamais inquiétés s’ils étaient nés du bon côté de l’oued. Dans une société de privilèges, on façonne le destin à notre gré d’un côté, on le subit du mieux qu’on peut de l’autre.
Les voilà condamnés.
Est ce le pire? Sans doute que non.
Les voilà oubliés, voilà le pire.
Hormis les actions menées dans le cadre associatif par de généreux bénévoles à l’image d’Assia El Ouadie dont le courage et la ténacité sont à saluer, il n’est guère de structure encadrante favorisant une réelle insertion dans la vie sociale et professionnelle une fois purgées leurs peines. Et pourtant, faut -il réellement soulever la question de savoir dans quelle mesure ce type d’expérience peut impacter la personnalité d’un individu? Est-il besoin de nombreuses études et analyses avant de comprendre que ces jeunes années d’enfermement peuvent être ravageuses si une réelle structure ne favorise pas une réinsertion réussie?
L’opinion publique ne peut occulter les destins brisés de ces mineurs qui pour la plupart ont simplement tenté de tromper leur misère ou leur faim le temps d’un vol.
Elle ne peut pas se désintéresser des conditions de détention de tous ces jeunes détenus à qui tout fait défaut, de l’éducation au soutien psychologique. Elle ne peut simplement pas les laisser livrés à eux-même, brebis égarées et proies faciles du fondamentalisme ou du terrorisme.
La colère de ces jeunes détenus doit pouvoir être résorbée sainement, faute de quoi elle risque d’éclabousser les murs de nos villes encore une fois, et nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas.
C’est pour apporter un éclairage sur ces causes, peu aidées, pas suffisamment considérées, souvent oubliées, que nous avons décidé de créer le collectif Bloguons Utile. Loin de toute formalité, notre objectif est d’apporter modestement une contribution à ces causes, en faisant d’un loisir quotidien un loisir citoyen et utile.
Nous espérons ainsi créér une émulation autour d’un projet commun dans une blogosphère sans frontières.
Toutes les initiatives individuelles sont les bienvenues, la latitude pour agir est extrême et chaque contribution sera d’une grande aide.
Vous, blogueurs, lecteurs, internautes à vos heures perdues, pouvez nous aider en faisant vos dons (en espèces, chèque, ou virement bancaire) auprès de l’Association des Amis des Centres de Réforme et de la Protection de l’Enfance ou en collectant auprès de vos lieux de travail, vos écoles ou universités, vos voisins d’immeuble ou de quartier, votre centre de loisir ou votre entourage: des vêtements, des fournitures scolaires, des livres en français ou en arabe, du matériel informatique, etc.
Quelque soit l’écho de votre blog auprès du public, quelle que soit la portée de vos écrits, aucun post dédié à cette cause ne sera de trop, puisque chaque lecteur est un donneur potentiel.
Nous nous devons de mener cette action pour favoriser la réinsertion de ces mineurs, et d’encourager les individus, blogueurs ou pas, à apporter leur contribution à cette cause, que ce soit par le volontariat et le bénévolat auprès de l’association, le don financier ou en nature, ou en observant une conduite citoyenne au niveau des entreprises, afin de favoriser la réinsertion professionnelle et offrir des emplois à ces jeunes desquels souvent le marché du travail se détourne.
Tous unis derrière une cause, tous unis pour un Maroc meilleur et plus équitable.
Si vous ne faîtes pas encore parti du collectif Bloguons Utile, envoyez un mail à l’adresse
bloguonsutile@gmail.com. Vous serez informés des manifestations en cours ou à venir, et pourrez intervenir activement au sein de l’organisation ou être à votre tour force de proposition pour de prochaines actions.
Tous les dons à l’association devront être versés à l’ACRPE (
www.wladna.org)
RIB: 022.780.000.169.00.050.178.71.74 Swift : SGMB MAMC
ou déposés à l’adresse suivante: 6 Rue Houdhoud, Bd Mers Sultan - Appt 17 - Casablanca. (ou Contactez Fatim-Zohra Ammor au +212 61 07 41 74)

Parceque notre collectif croit à l’effet papillon, nous comptons sur votre contribution.
A vos claviers.

Posté par Bsima à 23:13 - - Commentaires [18] - Permalien [#]


06 septembre 2007

Pas même un premier cri en paix...

On l'appelera "Sarah"... Sarah a vu le jour et la nuit... Sa vie se résume en 24h, avant qu'elle n'aille rejoindre ses anges gardiens là haut... Couvée d'amour pendant neuf mois dans le ventre de sa maman, elle a été agressée par la violence de ce bas monde avant même qu'elle ne puisse émettre son premier cri... Présentation de face, bassin rétréci... En gros une belle indication de césarienne... Mais non, une brute de ce bas monde, n'hésite pas à user de sa "fhamatitude" et place une belle tête de ventouse sur sa bouche et son nez... Manoeuvre une première fois, une deuxième fois et de trois tant qu'on y est avant de se décider à ouvrir cet utérus pour extirper cet être qui souffre... La nuit a été longue, la maman est en soin intensif, le bébé nous a été transférer en urgence pour détresse respiratoire...

A J1 de vie, Sarah n'a pas succombé à ses ecchymoses qui décorent son doux visage, a son stridor laryngé qui témoigne d'une multitude de traumatismes trachéaux... Elle a émis son dernier souffle sans savoir ce qu'est être berçée par les bras d'une mère, sans savoir ce qu'est la tendresse et l'affection... Elle n'a connu que violence... N'est ce pas ce qui règne sur ce bas monde?

Sarah... Que ton âme repose en paix...

Posté par Bsima à 16:10 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

25 juillet 2007

Tentative...

RCP, trois lettres pour parler de la réanimation cardio-pulomnaire de base. En gros c'est le massage cardiaque et le bouche à bouche... Mais là vu mon cas, la RCP ne suffirait pas, mon chez moi en en "hypothermie" profonde, depuis le temps qu'il vogue seul sur la toile...

Mais là je compte bien y remédier.

Je me disais que safi, basta plus de blogs, plus d'inspiration, mais comment faire pour quitter une famille qui nous a acceuillit pendant longtemps, qui nous a soutenu lors de nos moments difficiles, qui a partagé nos peines et nos joies...

J'ai l'impression de me répéter, car ces mêmes mots, écrit d'une autre manière, ont été déjà dit  ... Alors oui je le répète de nouveau, j'appartient à cette fameuse blogoma, et je ne compte pas faire partie des défunts, de ceux et celles qui ont un jour écrit quelques lignes sur la toile et qui s'éclipsent sans crier gare...

Me voilà de nouveau parmis vous... Je ne sais pas si les habitués retrouveront le chemin vers chez moi... Ma maison ouvre de nouveau ses portes...

Posté par Bsima à 16:57 - - Commentaires [21] - Permalien [#]

16 mars 2007

C'est le 24 Mars... Répondez présent!

essor

L'association ESSOR organise sa 6éme soirée de gala. Cette année, les bénéfices sont déstinés aux insufisants rénaux, sous le thème "Un Sang PROPRE pour TOUS".

L'objectif est de sauver 8 vies par jour


L'achat d'un appareil d'hémodialyse permettrait à près de 8 personnes par jour, d'avoir une vie normale,

de bénéficier d'un soutien psychologique.

Ouvrons leur la fenêtre de l'espoir... 

Pour parler médecine

"Répon dant à ses objectifs, et restant fidèle à ses activités de base, l'association ESSOR, organise le

24 mars 2007 son me GALA de chari au PALAIS TAZI à RABAT en faveur des 
insuffisants rénaux du C.H.U I BN SINA. L'atteinte rénale étant une tare dangereuse, irréversible, 
mettant en jeu le pronostic vital en l'absence de prise en ch arge adéquate souv ent coût e use et à
long terme. En effet, aux stades très évolués, seule l'hémodialyse périodique par rein artificiel
(Épuration extra rénale), la dialyse péritonéale ou la transplantation rénale peuvent améliorer la
qualité de vie de ces malades. Il est donc de notre devoir, en tant que citoyen engagé dans le projet
de développement humain, de porter main fortes à ces personnes, leur assurant un droit universel,
qu'est celui « du droit à la vie », une vie saine, qui ne peut se faire qu'en présence d'un corps sain. 

                                                                                                                Nous comptons sur votre générosité.

Prix du Ticket: 100 Dhs 

Au Programme:    

Jazz 3/4

Numédia,

Danseuse Orientale

Défilé de mode

Pour clore en beauté: Dj Ameene du Mombay...

Posté par Bsima à 09:07 - - Commentaires [25] - Permalien [#]

04 mars 2007

Te hecho de menos...

Pourquoi?

Ce point d'interrogation dans ma vie rime a quoi au juste?
J'aimerai comprendre pourquoi une fois le sommet atteintm la descente est-elle si rapide?

Le Bonheur est-il si ephemere?

Etre bien entouree c'est bien... Mais ce concept englobe quoi au juste?
Certaines personnes me manquent tant que rien au monde ne peut les remplacer... Ils disent comprendre quand je leur en parle, mais personne ne peut mesurer l'ampleur de ce sentiment de solitude qui t'envahit par moment, meme quand on est "bien entouree"... C'est en baignant dans la foule que je me sens etrangere dans l'ame... Comme si quelque chose de vital me manque, une bouffee d'oxygene indispensable a mon sourire...

Il suffit de tres peu pour le voir prendre forme: un coeur sur mon visage, un soleil dans mes yeux et une fleur dans l'ame... Mais la mon coeur bat au ralenti, mon soleil est chache par des nuages gris et ma fleur perd ses feuilles quand il n'est pas...

Besoin d'eau, de m'abreuver directement a la source...
Besoin continu, permanent, incessant...

Mais comprendra-t'il...?

Posté par Bsima à 23:13 - - Commentaires [17] - Permalien [#]


06 février 2007

If u were next to me...

Today should be exceptionnal...

Just like he says...

Today is his day...

Today i would love to be next to him...

I'll keep on dreaming...

Wish u were here...

Posté par Bsima à 21:55 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

31 janvier 2007

"Ecrire c'est semlable à respirer..."

Ca me manquait...

Je m'étais dit pourtant qu'il faudrait pouvoir apprendre à s'en détacher... Vivre normalement... Mais qu'est ce la normal... Je m'étais dit, qu'il faudrait que je prenne le temps de faire autre chose... Mais écrire me manquait... Tellement de choses sont gardées en silence, que parfois même les mots n'arrivent pas à les matérialiser...

Ecrire pour le plaisir d'écrire... Ecrire car j'ai toujours aimé écrire... Laisser ces mots prendre forme sur le papier, au gré de l'humeur, au gré de l'envie, au gré du plaisir... Un autre moi qui s'exprime, sans "ça», ni "surmoi", pas de censure... Aller au fil du "Soi"... Une sorte d'auto thérapie, car j'écris avant tout pour moi... Egoïste vous direz...

Mais pourquoi se mentir...

Je croyais pouvoir m'en aller en silence... J'ai toujours eu horreur du silence... Alors je reste... J'écrirai tant que j'en aurai la force et le temps aussi, car l'envie est toujours là... Je ne peux m'en empêcher...

"Ecrire, c'est aussi ne pas parler. C'est se taire. C'est hurler sans bruit." Marguerite Dumas

Posté par Bsima à 15:02 - - Commentaires [21] - Permalien [#]

28 décembre 2006

Une petite pensée...

C'est la période des fêtes, une double fête chez nous... La fête du mouton et la nouvelle année, on fera d'une pierre deux coups...

Donc je tenais a vous présenter mes meilleurs voeuxde santé, bonheur, réussite et amour...

Juste n'oubliez pas de semer le sourire autour de vous...

Posté par Bsima à 13:01 - - Commentaires [29] - Permalien [#]

16 décembre 2006

Sans logique... Illogique?

Entre la dépression et la manie... Alors qu'on vient tout juste de la sortir de sa léthargie...
Les mots s'enchainent, les définissions se suivent

Et moi je lis ces pages et ces pages noircies par l'écriture d'autrui...

J'étais seule aujourd'hui, seule avec mes pensées, car même si la maison ne désemplit pas, moi je n'y suis pas...

Une sonnerie, un appel unanime, zut on c'est souvenue de mon existence... Tiens, quelqu'un qui vit au grand jour c'est bizzarrement souvenue de ma présence, un blabla sans sens, des regards qui disent "malek a khti 3la had l7ala" le kleenex a droite, les cours a gauche, la robe de chambre de ma grand mère... On est samedi! Ah bon? Pour moi c'est toujours mardi, ou mercredi, peu importe... Quoique mon compte à rebours à commencer depuis longtemps... Samedi, et après... "Samedi en général tu es jamais chez toi, c'est un miracle..." Je me sens désespéremment deconnecté de toute vie sociale et humaine, pendant un mois et demi je me contenterai de phagocyter des pages et des pages, tout en gardant un brin d'espoir... Car sans espoir, point de vie...

Ils n'ont jamais compris, ils ne comprendront pas... Tant qu'ils n'y vivent pas...

Posté par Bsima à 20:01 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

05 décembre 2006

Loin du PC...

Fidèle à mon habitude, je compte hiberner quelque temps... un bon bout de temps à vrai dire... Mais je reviendrai pour vous faire quelques clins d'oeils comme toujours...

D'ici là, prenez soin de mon chez moi et faites comme chez vous...

Posté par Bsima à 12:30 - - Commentaires [12] - Permalien [#]